Ceci n’est pas un fake.

Nous ne sommes pas en 1503 ou en 1847 mais en 2017.

Les Asmas boys, garde-côtes, récupèrent les migrants sortant de l’eau, les envoient en prison où des soi-disants représentants de différents pays viennent faire leur marché, achetant des hommes « comme des tomates ».

Cette vente de migrants camerounais, ivoiriens, guinéens se fait en Lybie. Des ventes aux enchères d’esclaves .

Video publiée par InfoMigrants